mardi 25 avril 2017

Super rugby semaine 9. La semaine des Indians. Plein de tournois d'échecs et le reste (playoffs NHL, NBA éventuellement).

On franchit la mi-saison et les tendances se cristallisent. Les Néo-Zélandais font 4/4 dont 3 bonus offensifs (à domicile). Les Australiens font 1 match nul en 4 matchs. Autant dire que le fossé se creuse de part et d'autre de la mer de Tasman.







Les matchs de la semaine.

Vendredi

Hurricanes (bo)-Brumbies 56-21. Quel match. Les 'Canes' marquent 14 points d'entrée, puis encaissent 3 essais en 10 minutes pour être menés 14-21 à la pause. Et en deuxième mi-temps, il n'y a qu'une équipe sur le terrain : 6 essais pour les champions.

Waratahs-Kings 24-26. Joli sabordage en règle des Waratahs. Les Kings réalisent presque la performance de leur éphémère existence.

Lions-Jaguares 24-21. Les Lions se sont faits bouger au point de devoir s'arracher pour gagner la rencontre. Ils sont menés 14-21 à dix minutes de la fin mais ils égalisent par un essai transformé et l'emportent sur une pénalité tardive de Jantjes.

Samedi

Highlanders (bo)-Sunwolves 40-15. Pas grand-chose à dire.

Crusaders (bo) -Stormers 57-24. 31-3 à la mi-temps pour les Crusaders, qui explosent littéralement les Sud-africains.

Force-Chiefs 7-16. Victoire très très laborieuse des Chiefs. Ils lâchent un point de bonus dans l'affaire.

Bulls-Cheetahs 20-14. Victoire arrachée dans les dernières minutes grâce à un essai. Sinon, on a bien deux équipes médiocres.

Sharks-Rebels 9-9. Match nul et sans essai. Les Sharks ont joué 60 minutes à 14, les Rebels ont multiplié les cartons jaunes, au point que leur demi de mêlée en a pris deux. Les Sharks marquent une pénalité à la 78è minute mais sur la relance, les Rebels en obtiennent une et égalisent à la sirène.


Le classement après la 9è journée.


A mi-parcours, le constat est terrible : les Néo-zélandais placent leurs franchises dans les 9 premières. Les Blues semblent tout de même bien moins bien placés pour se qualifier. A l'inverse, aucune franchise australienne ne se trouve dans la première moitié du tableau, si on fait un classement au nombre de points (les Brumbies, classés numéro 4 comme leader de leur conférence, sont 10è au classement total). Les Lions confirment leur statut de meilleure formation sud-africaine.


Le championnat des pronostiqueurs.

Marquage général à la culotte. Gin To et moi marquons 20 points et Elfe 19. Il n'y a pas de changement au général : Gin Tonic a 193 points, je suis avec 181 points et Elfe est à 179.
Le programme de la semaine 10.

Les Bulls et les Hurricanes sont exempts.

Vendredi.

Highlanders-Stormers. Deux équipes à la recherche de points.

Samedi

Chiefs-Sunwolves. Les Chiefs n'ont pas le choix : 5 points

Reds-Waratahs. La conférence australienne est nulle et les Reds peuvent gagner.

Force-Lions. Les Lions entament une tournée australienne pas trop difficile mais il faut gagner ces matchs.

Cheetahs-Crusaders. La tournée sud-africaine des Crusaders leur fait éviter les favoris.

Kings-Rebels. Le quatrième match d'affilée des Kings contre une équipe australienne.

Jaguares-Sharks. Les Jaguares jouent une partie importante de leur saison dans la séquence de 3 matchs à domicile. Battre les Sharks pourrait bien leur permettre d'espérer énormément en cette deuxième partie de saison.

Dimanche

Brumbies-Blues. Les Brumbies ont le Blues.


La semaine des Indians.

Bonne semaine à l'extérieur pour Cleveland qui enchaîne 5 victoires de rang (3 contre les Twins et 2 contre les White Sox sans donner un point dans ces deux matchs) malgré une défaite dimanche. Les cinq partants ont tous remporté une victoire avec Corey Kluber, qui obtient un blanchissage (match complet sans donner de point) et Carlos Carrasco qui lance 8 manches sans rien donner. L'attaque prend peu à peu son rythme : en panne depuis le début de la saion, Edwin Encarnacion a claqué 2 HR cette semaine. Yan Gomes frappe un peu plus et Francisco Lindor continue sa saison de MVP. Du coup, en une semaine, les Indians sont passés du dernier rang au premier rang de la division avec 10 victoires et 8 défaites, à égalité avec les Tigers de Detroit. Autant dire que la marche est en avance sur les saisons précédentes.

Cette semaine est marquée par le sommet de la ligue américaine : les Indiens reçoivent les Astros de Houston.
Les playoffs en NHL et NBA.

Le premier tour des playoffs NHL s'est terminé. Aucune série n'est allée au septième match mais comme toujours, les rencontres ont été très serrées, avec de nombreuses prolongations jouées. La surprise, j'en ai parlé, est venue de l'élimination des Chicago Blackhawks (n°1 à l'Ouest) par les Predators de Nashville en 4 matchs seulement. Les Ducks d'Anaheim n'ont fait qu'une bouchée des Flames de Calgary (4-0). Dans les deux autres séries de la conférence ouest, les Oilers d'Edmonton ont écarté le finaliste de la Coupe Stanley 2016 -les Sharks de San José- 4-2. Enfin les Blues de Saint-Louis ont écarté en 5 matchs (4-1) le Wild du Minnesota.

Tout est ouvert dans la conférence ouest où il ne reste plus de grand favoris : en demi-finale de conférence, les Blues  reçoivent les Predators et les Ducks accueillent les Oilers (avantage du terrain dans la série au premier nommé).

Dans la conférence est, les Capitals de Washington ont éliminé les Maple Leafs de Toronto en 6 matchs acharnés (4-2), les Rangers de New York ont sorti le Canadien de Montréal (4-2), les Sénateurs d'Ottawa ont aussi battu en 6 parties les Bruins de Boston. Vainqueurs sortants de la Coupe Stanley, les Pingouins de Pittsburgh n'ont pas eu trop de soucis pour éliminer les Colombus Blue Jackets en 5 matchs.

En demi-finale on assiste à l'affiche de la conférence est : les Capitals d'Ovechkin affrontent les Pingouins de Crosby. L'an passé, au même stade de la compétition, Pittsburgh avait sorti Washington en 6 parties. L'autre demi-finale oppose les Sénateurs aux Rangers.

Le premier tour des playoffs NBA se poursuit mais on a déjà deux qualifiés pour les demi-finales de conférence. A l'Est, les Cavaliers de Cleveland ont balayé les Pacers d'Indiana 4-0, en remontant notamment un déficit de 25 points dans le match 3. Les Golden State Warriors ont aussi écarté en 4 matchs les Trail Blazers de Portland. Les deux finalistes des deux dernières finales NBA ont déjà affiché leur forme.

Les autres séries ne sont pas terminées mais les Houston Rockets mènent 3-1 contre le Thunder d'Oklahoma City. Les deux autres séries à l'ouest sont à 2-2 : entre les San Antonio Spurs et les Memphis Grizzlies, puis entre les Los Angeles Clippers et le Utah Jazz (malgré la blessure de Rudi Gobert). A l'Est, les Toronto Raptors mènent 3-2 contre les Buicks de Milwaukee. Deux partout dans les deux autres séries : entre les Wizards de Washington et les Hawks d'Atlanta et les Celtics de Boston et les Bulls de Chicago. Cette dernière série est curieuse : les Bulls ont gagné les deux premiers matchs à l'extérieur, les Celtics ont profité de la blessure du meneur de Chicago Rajon Rondo (un ex des Celtics d'ailleurs) pour égaliser en l'emportant à Chicago.
64 cases.

Au Grenke Chess Classic, Levon Aronian l'a facilement emporté avec 5,5/7. A part contre Carlsen où il a eu chaud, l'Arménien a dominé souverainement ce tournoi. Magnus Carlsen, lui, continue de traverser une période maussade : 4 points, 1 victoire et 6 nulles, à égalité avec Fabiano Caruana. Maxime Vachier-Lagrave coince un peu à ce niveau : 3,5/7, autant de points que Hou Yifan, la numéro une mondiale et Arkadij Naidistch, azerbaïdjanais sur la liste FIDE mais allemand d'origine balte. Les deux Allemands (Meier et Bluebaum)  n'ont pas été ridicules mais n'ont pas battu une opposition nettement supérieure : 4 nulles et 3 défaites pour les deux.

A Shamkir (et vous savez que c'est en Azerbaïdjan) a débuté le mémorial Vugar Gashimov. La sensation a été la défaite de Wesley So, le nouveau champion des Etats-Unis : après 67 parties sans défaite, l'Américain s'est incliné contre le local Shakriar Mamedyarov (non non ce n'est pas moi qui invente les noms). La performance de So est une des plus impressionnantes dans le genre. Mais la question quintus porte sur celui qui détient le record d'invincibilité en tournoi avec 95 parties sans défaite. Quel est-il ?

Un zest de NFL.


Alors que la draft se profile, l'intersaison se poursuit dans la NFL. Comme je l'ai mentionné dans un post du précédent article, Aaron Hernandez, l'ancien tight-end des Patriots, s'est donné la mort dans sa prison, à l'âge de 27 ans. Condamné à la prison à vie pour meurtre, Hernandez venait d'être acquitté d'un double meurtre. C'est l'histoire d'une descente en enfer d'un homme marqué par la violence, qu'il a retourné contre lui. Tout le monde n'a pas eu la chance de Ray Lewis (soupçonné de meurtre après un Super Bowl gagné avec les Ravens).

Autre événement, la signature d'Adrian Peterson avec les Saints de la Nouvelle-Orléans.

Le calendrier de la saison 2017 a été publié. On s'intéressera à la semaine 7, le 22 octobre. On a un duel entre les ... Patriots et les Falcons, autrement dit la revanche du Super Bowl. Les Falcons affronteront en semaine 2 les Packers et déjà les Seahawks en semaine 1. Autrement dit, Atlanta fait son remake des playoffs de la saison dernière. Même chose d'ailleurs avec un Dallas-Green Bay. Le calendrier n'est pas vraiment favorable aux Packers avec des déplacements difficiles à Atlanta, Dallas, Carolina et Pittsburgh, pour les équipes qui ne font pas partie de la division nord de la NFC.

17 commentaires:

Elfe a dit…

Tiens je nous trouvais tous les trois à 20 points cette semaine.

Pour moi dans l'ordre des matchs j'ai 5-2+3+5+4+3+3-1
C'est où que je me suis planté pour mon calcul ?



Gin Tonic a dit…

Sur ce sujet, je laisse Tars te répondre.

Les Waratahs et les Sharks sont à la ramasse.

A ce rythme, on va avoir les 4 équipes Néo-Zed qualifiées en demi-finale.

Tarswelder a dit…

Sur le Crusaders-Stormers tu marques 3 points car tu n'as pas pronostiqué le bonus offensif, donc ça fait 4-1. D'où le point d'écart. Si tu avais pronostiqué le bo, tu avais 2 points de plus donc 21 points et tu gagnais la semaine.

Les Sharks, à 14 pendant une heure, auraient presque pu gagner le match mais ils ont été inefficaces. Mais ceci dit, si ce n'étaient pas les Rebels en face, ils perdaient le match.

Gin Tonic a dit…

En parlant des Crusaders, si ma mémoire est bonne, c'était même 36-3 à la mi-temps.

Gin Tonic a dit…

Pour vendredi: HIGHLANDERS(bo)-Stormers

Bibbip78 Chess a dit…

Pour la question Quintus, je dirais Tal. (Coup de chance Laborde en a parlé pendant le tournoi de Belfort, sinon ça aurait été le dernier joueur auquel j'aurais pensé)

Elfe a dit…

Ok merci pour la précision Tars.
Du coup je finis encore une fois bon dernier ... va falloir remédier à ça dès cette semaine.

Mes pronos :

HIGHLANDERS (bo) - Stormers
CHIEFS (bo) - Sunwolves
REDS - Waratahs (bd)
Force - LIONS (bo)
Cheetahs - CRUSADERS (bo)
KINGS - Rebels
Jaguares (bd) - SHARKS
Brumbies (bd) - BLUES

Tarswelder a dit…

Oui Bip Bip, c'est bien Tal qui a établi les deux plus longues séries de victoires au début des années 1970.

Mes pronos pour ce week-end.

Highlanders -Stormers

CHIEFS (bo)-Sunwolves

Reds (bd)-WARATAHS

Force-LIONS

Cheetahs-CRUSADERS (bo)

KINGS-Rebels

JAGUARES-Sharks (bd)

BRUMBIES-Blues

Gin Tonic a dit…

Les Highlanders roustent les Stormers sévère.

Mes pronos:

CHIEFS(bo)-Sunwolves
Reds-WARATAHS
Force-LIONS(bo)
Cheetahs-CRUSADERS(bo)
KINGS-Rebels(bd)
JAGUARES-Sharks(bd)
Brumbies-BLUES

Gin Tonic a dit…

Petit match des Chiefs qui ne prennent pas le bo.

Gin Tonic a dit…

Les Waratahs gagnent grâce à la botte de Foley.

Gin Tonic a dit…

Et un petit bo pour les LIons.

Tarswelder a dit…

Victoire bonifiée des Blues et bonus défensif des Brumbies. Et moi, je prends un gros coup sur la tête dans les pronos.

Aloïs 06 a dit…

Hello bonjour
De retour après un (trop) long séjour à Paris
Plein de chose à dire, bon pas sur le super rugby je regarde pas.
Mais je vais quand même parler du Top14. Saison exceptionnel de La Rochelle qui est assuré de finir en tête du championnat et verra le Vélodrome, tout ce qui va arriver maintenant, c'est que du bonus.
Draft NFL
Je suis un peu dubitatif sur les choix des 49ers. Ils ont réussi un très bon move en refourguant Mitch Trubisky aux Bears et en ayant l'intelligence de ne pas aller chercher un QB avec leurs premiers tours. Mais parce qu'il y a un mais, je comprend pas pourquoi ils sont montés pour aller chercher Reuben Foster. Vu que notre défense va passer en 4-3 et qu'on a un besoin pressant en OLB, ils sont allé chercher un ILB. Alors ok ce mec est un monstre et s'il se tient à carreaux il pourrait s’avérer être une bonne pioche mais j'avoue que j'aurais préférer les voir prendre Dalvin Cook. On a empilé les RB, mais aucuns ne sont de playmaker et vu qu'au poste de QB on va être très très léger, je pense qu'un bon RB aurait été une bonne idée.

Les Patriots ont fait du Patriots, rien de ronflant mais des role players qui s'intégreront parfaitement au style de l'équipe.

Les Packers ont choisi des joueurs qui répondaient à leurs besoins et la draft de Kevin King au poste de CB est une bonne chose.

Les Giants ont fait du Giants. Ils auraient pu avoir Forster qui répondait à un réel besoin et ils ont été chercher un TE. Le reste c'est pas mal mais en dehors de Webb qui pourrait être une bonne recrue pour l'après Manning, pas sur que NY ait réussi sa draft.

Pour le reste, les Bears se sont tirés une balle dans le pied alors que les Browns et les Dolphins sont pour moi les équipes qui ont le mieux réussi leur marché.

Tarswelder a dit…

J'y reviendrai lors du prochain article insipide.

Les Packers ont d'abord fait leur marché en défense et c'est une nécessité. Les recrues, notamment King, vont avoir un impact pour améliorer la défense aérienne. Ensuite, ils sont allés chercher des RB parce qu'ils en ont marre d'avoir des blessés et de faire jouer un WR (Montgomery) comme coureur même s'il a fait un bon boulot.

Les Browns sont allés chercher un QB plus tard mais je pense qu'ils vont d'abord voir ce que vaut Osweiler et ils attendront la prochaine draft pour aller chercher un QB qui vaut le coup, puisqu'ils ont encore des choix en réserve. Ceci dit, l'attaque risque encore d'être une misère même s'ils ont drafté des receveurs.

Pour savoir pourquoi les Niners sont allés chercher des QB, il faut attendre comment Shanahan fait avancer l'attaque. Là aussi, on attend une meilleure draft de QB et on consolide le jeu de course pour construire. Il n'y a pas d'attente de PO pour la saison à venir.

Après, toute draft est un pari. On ne saura ce que valent les joueurs que sur le terrain.

Aloïs 06 a dit…

Le seul QB que j'aurais été chercher c'est Watson. Très perfectible tactiquement et techniquement, mais il y a déjà une chose qu'il sait faire, c'est faire avancer et faire gagner son équipe. Mais bon j'aurais pas cramé un 1er tour sur un QB cette année.

Pour moi vu les QB que l'on a à notre disposition, il me semblait important d'aller chercher un playmaker au sol. C'est pas que nos RB soient mauvais, mais ils ne pèsent pas sur le jeu. Ils font 9 courses de 1yd et 1 de 40yds et quand on regarde leurs stats on se dit wahou ils sont bons ils ont une moyenne de 5yds par course ! Mais en réalité ils n'ont rien fait pour la conservation du ballon. Après on s'étonne que la défense est mauvaise, mais quand on voit qu'elle passait les 3 quarts du match sur le terrain il faut pas s'étonner qu'elle finisse par encaisser des yards.

Tarswelder a dit…

Justement. Et il est possible que Shanahan utilise aussi ses RB comme receveurs. Il construit une équipe et il attend la dernière pièce, la plus importante.