mardi 20 juin 2017

La suite des tournées australes, le réveil attendu des Indiens et le coulage en règle de Magnus.

En attendant le grand duel entre les Lions archipélagiens et les Blacks archipélagiens, les équipes du Nord continuent leur tournée dans l'hémisphère sud. Et ça se passe pas trop mal, à part pour les nations latines, qui cumulent les désillusions, pour des raisons radicalement différentes.

Et pendant ce temps, les Indians semblent mettre en place leur mode 'fin juin' : tauler tout le monde pour creuser l'écart et plier la division comme ils l'ont fait l'an passé. Le mode "fin juin" n'est pas celui adopté par Magnus Carlsen, encore une fois décevant chez lui en Norvège.








Rugby. Les résultats des tournées.

Afrique du Sud-France 37-15. Je veux bien qu'il y ait des progrès mais j'avoue que je n'ai pas le regard microscopique de Guy Novès, tant je n'ai rien vu. Des ballons perdus dans les rucks, une incapacité chronique à accélérer le jeu et les traditionnels plaquages ratés et les boulettes (celle du jour appartient à Trinh-Duc). Bon, il reste Damien Penaud qui a crevé l'écran (1 essai, presque deux et impliqué dans l'essai de Spedding) mais c'est peu.

Ce qui est énervant c'est de se répéter sans arrêt sur les raisons des déroutes australes. Finalement, on n'a pas tant de talent que ça dans le rugby français mais c'est surtout au niveau des dirigeants qu'il faudrait manier la purge stalinienne, tant ils sont coupables de laisser ces joueurs se faire humilier alors qu'ils ont été cramés.

Et ce qu'ajoute Olivier Magne, c'est un jeu totalement dépassé dans le Patop 14. Lent, limité, pauvre techniquement. On dira ce qu'on veut mais nos mauvais commentateurs s'extasieront sur un suspens basé sur des pénalités pour mêlées écroulées.

Argentine-Angleterre 25-35. Deuxième victoire pour les Anglais, qui démontrent la profondeur de leur effectif.

Maori-Lions 10-32. Si Halpenny sert à quelque chose, c'est à enquiller les buts (22 points)

Chiefs-Lions 6-34 (cette nuit). Les Lions irlando-britanniques montent en puissance.

Australie-Ecosse 19-24. Si les progrès cotteriens du rugby écossais se concrétisent brillamment, on peut sincèrement s'inquiéter de la médiocrité du rugby australien.

Fidji-Italie 22-19 Égaliser à la 78è minute et encaisser la défaite sur une pénalité du buteur fidjien... beurk.

Nouvelle-Zélande-Samoa 78-0. Les Blacks n'ont pas envoyé la petite équipe et ils mettent 12 essais aux Samoans.

Japon-Irlande 22-50. Il y avait 31-3 pour les Verts à la pause. Les Japonais ont été plus dignes en deuxième mi-temps.

Tonga-Pays de Galles 6-24. Petite victoire en qualité des Gallois. A noter la nouvelle règle appliquée, qui stipule qu'un essai de pénalité vaut 7 points automatiquement (pas de transformation tentée). C'est pas plus mal.


Les Indians à la relance ?

Malgré les absences (Salazar, Brantley pour congé de paternité puis pour soigner son genou, Almonte et Guyer toujours en convalescence), les Indians ont passé une bonne semaine : 5 victoires et 2 défaites. Les deux ont été encaissées contre les Dodgers de Los Angeles et c'est le pauvre Andrew Miller, qui a été débité des revers. Francona a reconnu sa part de responsabilité en disant qu'il a sur-utilisé le fantastique gaucher. Sinon, c'est cinq victoires : une contre les Dodgers et quatre à Minnesota contre les Twins, qui menaient la division. Du coup, les Indians sont passés de 2 matchs de retard à deux matchs d'avance sur leurs adversaires. Et comme les deux équipes se retrouvent en fin de semaine, les Indians seraient bien inspirés d'assommer tout le monde comme ils l'ont fait il y a un an (avec une série de 14 victoires de rang). Il faut d'abord aller à Baltimore (mais les Indians ont gagné 12-0 le premier des quatre matchs) avant de retrouver les Twins.

Les partants ont été beaucoup plus stables : Kluber a lancé un deuxième match complet cette nuit (aucun point), Bauer a tenu tête à super Clayton Kershaw et il a été bon dimanche. Carrasco a été solide lui-aussi. Et l'attaque s'est réveillée : les Indians ont marqué 50 points en 7 matchs la semaine dernière (sans compter les 12 de cette nuit). Edwin Encarnacion (16 HR) est bien le cogneur qu'on est allé chercher, Jose Ramirez a été élu joueur de la semaine (il a frappé 10 doubles, au moins un sur les 7 dernières rencontres et 3 HR en 7 matchs). Le rookie Bradley Zimmer est de plus en plus impressionnant : non seulement il est bon au bâton mais sa force et sa précision dans les lancers défensifs ont sauvé des points. Reste Francisco Lindor, en panne de réussite depuis le début du mois.

Altibox Norway Chess Classic.

En attendant le Paris Chess Tour, qui commence mercredi, le Norway Chess Classic a consacré Levon Aronian. L'Arménien l'emporte avec 6 points sur 9 (3 victoires et 6 nulles), devant Vladimir Kramnik (Russie) et Hikaru Nakamura (Etats-Unis) avec 5 points. Le champion du monde Magnus Carlsen n'est toujours pas à l'aise chez lui mais ses résultats sont vraiment décevants depuis son championnat du monde. Il marque 4/9, sauvant une victoire en profitant d'une gaffe du vice-champion du monde Sergey Karjakin (3.5/9). Maxime Vachier-Lagrave montre ses limites actuelles (tout est relatif lorsque quasiment les 10 meilleurs mondiaux jouent ce tournoi) dans un tournoi de ce niveau : il finit aussi avec 4/9.

La question quintus.

Elle ne concernera pas notre sympathique uruguayenniste cantilien mais on restera dans le monde du cheval. A Kouvola, en Finlande, s'est déroulé une course de trotteurs de haut niveau (le Kimy Grand Prix) qui, d'après les annales des courses de chevaux, est entrée dans l'histoire. Pourquoi ? C'est la QUESTION QUINTUS.

12 commentaires:

Gin Tonic a dit…

J'attend avec impatience le 1er test entre les Blacks et les Lions.

Le plus navrant dans les propos de Magne, c'est qu'apparemment, ça fait 15 ans que lui et d'autres tirent la sonnette d'alarme avec autant de succès que s'ils pissaient dans un violon.

Carlsen a trop fêté son titre...

Ca commence a bien tourner pour les Indians. Va falloir que ça continue comme l'an dernier.

Pour la question quintus, ben....euh....

Tarswelder a dit…

Dans l'article sur l'Epique (qui a bien brillé en se moquant de Bielsa qui venait d'enterrer sa mère), Magne insiste sur le fait que les rugbymen français ne sont pas les meilleurs athlètes (on l'a vu contre les Boks) et que techniquement, ils sont faibles, que les JIFF sont surpayés et qu'ils sont incapables de prendre une décision par eux-mêmes. Plus les critiques habituelles sur le niveau du championnat, sur l'état d'esprit des entraîneurs et des joueurs, plus le dézinguage des dirigeants.

Les Indians sont en mode diesel depuis le début de saison mais ai vu de l'opposition de la division, ils n'ont pas besoin de bien jouer régulièrement pour être devant. Maintenant, c'est le moment d'appuyer sur l'accélérateur. C'est le propre d'une saison de 162 matchs.

Mais si on compare avec les Cubs, ces derniers sont dans la moyenne et sont loin de pouvoir se qualifier pour les playoffs. C'est dire quand même la difficulté d'être performant dans cette ligue.

Gin Tonic a dit…

Faibles techniquement mais aussi tactiquement avec aucune compréhension du jeu.
La totale !

Tarswelder a dit…

Et pas de réservoir parce qu'étouffé.

Gin Tonic a dit…

Bref, y a du boulot !

Gin Tonic a dit…

Les Lions auront tenu 1 mi-temps avant de se faire battre nettement par les Blacks.

Tarswelder a dit…

Les Blacks sont injouables. On ne peut pas tenir 80 minutes contre eux.

Gin Tonic a dit…

Et l'EDF a pris sa rouste hebdomadaire....

Tarswelder a dit…

Avec la gaffe hebdomadaire qui coule le match (le 14 qui met le 11 en danger, qui ne veut pas dégager et voilà l'essai).

C'est affligeant et ça reste sans réponse.

Dire que les Italiens ont fait meilleure impression.

Gin Tonic a dit…

Oui, mais dans un match quand même pas terrible (j'ai vu que la 2ème mi-temps).

Tarswelder a dit…

A part prendre 4 défaites au premier tour de la Coupe du monde, je me demande si vraiment on va réfléchir aux vrais problèmes.

Gin Tonic a dit…

Oui, on va réfléchir !
Ca sera:
- 4 roustes ?
- 4 branlées ?