dimanche 27 août 2017

Saison 2017-2018 de Pro D2

C'est reparti pour le championnat le plus important de la planète rugby (et même au-delà) depuis 2014, c'est à dire depuis que l'USAP l'a rejoint.






16 clubs sur la ligne de départ avec des ambitions différentes.

Ils vont jouer la qualifications pour les play-off:

  • L'USAP bien sur: j'en reparle en fin d'article
  • Grenoble: malgré de très nombreux départs liés à la descente, ce sera un candidat sérieux pour la remontée
  • Bayonne: autre club relégué, il postule aussi pour la remontée malgré la rouste reçue lors de la 1ère journée à Perpignan
  • Colomiers: ils ont perdu leur entraineur catalan, Bernard Goutta, mais ont recruté un 3ème ligne catalan champion de France en 2009, Jean-Pierre Perez, un "guerrier" à l'ancienne...
  • Mont de Marsan: régulièrement qualifiés pour les PO ces dernières années, ils seront encore à prendre au sérieux
  • Biarritz: après 2 premières saisons décevantes, ils se sont qualifiés en PO l'an dernier. Ils ont recruté Pierre Bernard et un ex usapiste, Artru.
  • Montauban: un habitué de la course à la qualif en PO
  • Aurillac: assez intraitables à domicile (même si battu par Colomiers lors de la 1ère journée), les Cantalous peuvent jouer les trouble-fête.


Ils seront dans le ventre mou:

  • Béziers: club historique, 2ème plus titré après Toulouse, ils auront du mal malgré le recrutement de l'arrière catalan champion de France 2009 Jérôme Porical
  • Carcassonne: installé depuis quelques années dans ce ventre mou, ils auront du mal à en sortir
  • Narbonne: le recrutement, à nouveau, d'un ancien All-Black, Gear, ne suffira pas. Il faudra juste essayer de faire mieux que la pitoyable saison précédente (la raclée reçue à Mont de Marsan n'incite pas à l'optimisme)
  • Dax: un habitué du ventre mou


Ils joueront le maintien:

  • Massy: un habitué des allers-retours Pro D2/Fédérale, avec une excellente formation des jeunes. Un bon début avec la rouste infligée à Carcassonne.
  • Nevers: autre promu dont l'équipe a été fortement renouvelée
  • Vannes: ils sont solides à domicile, mais il faudra confirmer leur 1ère saison de Pro D2
  • Angoulême: il faudra également confirmer

Pour en revenir à l'USAP:




La descente en 2014 a été vécue comme un véritable traumatisme en Pays Catalan.
Un club plus que centenaire qui n'avait jamais connu autre chose que l'élite...

Après une première saison qui aurait pu voir une remontée immédiate, la suite a été plus décevante.
L'an dernier, un départ catastrophique a empêché l'USAP de se qualifier pour les PO malgré une excellente 2ème partie de saison après le changement d'entraineurs.

Capable d'exploser tout le monde à domicile grâce à une attaque de feu (cf la rouste donnée à Bayonne lors de la 1ère journée dans la lignée des nombreux BO glanés à Aimé Giral l'an dernier), il faudra enfin réaliser des perfs à l'extérieur pour viser haut. Le match de cet après-midi à Colomiers donnera des indications.

Coté recrutement, Brice Mach, formé au club et parti à Castres, devait être un des leaders de jeu et de vestiaire. Malheureusement, il a du mettre un terme à sa carrière en raison de ses cervicales.
Ratini est retombé dans ses travers, mais l'USAP ne le laisse pas tomber.

L'USAP a sans doute la meilleure ligne de trois quart de la Pro D2 et la conquête est très correcte.
Je les vois bien jouer les 2 premières places (à condition d'être performant à l'extérieur).

Enfin, il va vraiment falloir faire quelque chose pour Aimé Giral: la pelouse (si on peut appeler ça une pelouse) est dégueulasse, l'éclairage pas top et la sono toute pourrie.
Déjà limite pour la Pro D2, tout cela n'est pas digne du Top 14.

Pour finir, un petit mot sur la course à l'armement en Pro D2.
On voit sur les terrains une armée d'étrangers, avec notamment des Fidjiens partout. Et cela au détriment des jeunes français qui pourraient s'aguerrir avant de gouter au Top 14.
Encore une histoire de gros sous, un Fidjien ne devant pas couter très cher....
Par contre, il est vrai que l'on voit de nombreux matchs de Pro D2 qui valent ceux du Top 14.